post-title Comment se soignent les varices ? http://www.jambes-lourdes.fr/wp-content/uploads/2017/09/9f4af40540c6.jpg 2017-09-10 08:01:54 yes no Posted by

Comment se soignent les varices ?

Quels sont les traitements des varices ? Les méthodes simples  Le plus simple consiste, dès le début, en des conseils d’hygiène, valables pour tout le monde. Il faut éviter les facteurs de risque : chaleur, bains chauds, exposition trop longue au soleil en été (aller régulièrement se baigner ou tremper les jambes dans l’eau pour refroidir […]

Posted by

Quels sont les traitements des varices ?

Les méthodes simples 

Le plus simple consiste, dès le début, en des conseils d’hygiène, valables pour tout le monde. Il faut éviter les facteurs de risque : chaleur, bains chauds, exposition trop longue au soleil en été (aller régulièrement se baigner ou tremper les jambes dans l’eau pour refroidir la partie la plus superficielle des jambes et faire se contracter les veines), prise de poids, station assise ou station debout toute la journée, immobilité.

Le deuxième élément conseillé à tout le monde, valable quasiment pour toutes les formes d’insuffisance veineuse superficielle, donc les varices, est la contention. Il s’agit de chaussettes, bas ou collants de contention, avec une compression qui ne va pas agir seulement en comprimant les veines mais en fait en exerçant une pression dégressive (élevée au niveau de la cheville et moins élevée en haut). A chaque pas que vous faites, cela fait une sorte de massage qui va favoriser la circulation du sang ; cela a donc un effet positif, qui n’est pas simplement une compression mais un effet drainant.

Les méthodes plus intenses 

Ensuite, on augmente d’un cran, on trouve le plus souvent la sclérothérapie. On va supprimer, on n’est pas dans le mode préventif comme pour les conseils d’hygiène et la compression, là on va supprimer les veines qui sont malades. Celles-ci sont supprimées car aujourd’hui on ne sait pas les guérir.

Pour les plus petites varicosités toutes fines, inesthétiques, on injecte un produit : la sclérose. Pour les plus grosses, on sclérose avec éventuellement d’autres produits plus forts, sous contrôle échographique, avec un produit sclérosant soit sous forme liquide soit sous forme de mousse, ou éventuellement on passe aux interventions.

Aujourd’hui, on a la possibilité de plusieurs types d’interventions, celle qui est classique et qui est pratiquée depuis plus de cinquante ans c’est le stripping. On fait une ouverture, au bloc opératoire, avec une anesthésie, et on enlève la veine strippée. Le problème du stripping est que souvent cela donne des hématomes, il faut un arrêt de travail et que cela peut être douloureux après l’intervention.

Des techniques modernes pour lutter contre les varices 

Les autres techniques plus modernes sont les techniques endoveineuses avec soit du laser endoveineux, on introduit une petite fibre à l’intérieur de la veine et on la brûle par l’intérieur, soit avec de la radiofréquence, même principe sauf que là c’est un petit peu comme un micro-ondes très localisé, on va brûler la veine par l’intérieur. L’intérêt de ces techniques est que l’on n’a quasiment pas d’anesthésie, c’est ce que l’on appelle le plus souvent une neurolept-analgésie, ça se réalise en ambulatoire : les gens viennent le matin ou en fin de matinée et le soir ils rentrent chez eux. De plus, en général le lendemain ils peuvent, quand leur métier n’est pas trop fatigant (debout toute la journée, etc.), reprendre le travail. Donc voilà, du traitement minimum au traitement maximum.

Prévenir l’apparition des varices

On a la prévention et le curatif. Les médecins traitent les veines qui sont déjà malades, qu’il faut supprimer. C’est le curatif. Le rôle du patient, c’est le préventif, c’est d’éviter qu’il n’y en ait d’autres qui apparaissent. Donc encore une fois, même quand on traite des varices, le risque potentiel de la maladie, puisqu’il est héréditaire, le reste. Il y a deux partenaires : le patient qui évite qu’il y en ait d’autres qui apparaissent et les médecins qui traitent les veines qui sont déjà malades.

En outre, il y a les traitements « plus symptomatiques » que sont les phlébotoniques qui eux ne traitent pas les varices à proprement parler ou les veines malades, mais les symptômes. Ils sont efficaces chez les patients qui ont des douleurs, des lourdeurs, des œdèmes, des impatiences. On ne traite donc pas la maladie, on ne guérit pas, par contre, on soulage les jambes.

Comments (1)

  1. Pingback: Varicosités pendant la grossesse : prévenir et soigner les varicosités | Jambes lourdes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *